MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Citroën DS 9 : vers un retour du haut-de-gamme à la française ?

Si jusque dans le années 70, les constructeurs français avaient une légitimité dans le haut de gamme, force est de constater que notre spécialité nationale s’est plutôt déplacée vers des voiture plus petites et polyvalentes. Le succès des marques premium (surtout allemandes) titillent lesdits constructeurs et malgré quelques échecs (C6, Safrane, 67 et d’autres) ils persistent.

 

Notamment Citroën, qui plutôt que de s’acharner à chapeauter sa gamme avec un véhicule image, a suivi la philosophie de certains japonais qui ont développé une marque spécifique. C’est ainsi qu’est née la gamme DS (ok, ce n’est pas une marque à part entière, mais ces produits sont quand même clairement identifiés et identifiables), aujourd’hui sublimée par un concept présenté au salon de Pékin, la DS9.

 

Innovante à plusieurs niveaux, ce qui frappe en tout premier lieu, c’est le design. Atypique, novateur, classe, foule d’adjectifs se bousculent pour trouver le plus juste pour décrire ce que l’on ressent face à l’impact visuel de ce modèle. Shooting break à l’image de la DS5, il est cependant plus bas et se singularise de l’image monospace de son petit frère avec une longueur accrue.

 

L’autre innovation porte sur le système hybride, avec un groupe électrique pour la première fois rechargeable dans le groupe PSA. De plus forte puissance (il passe de 37 à 70 chevaux), il assure une autonomie de 50 kilomètres en mode « zéro émission » (ça fait plus classe que tout électrique), avec une charge complète ne dépassant pas 3h30.

 

 

Et pour la première aussi, le groupe électrique peut être associé à une motorisation essence, ce qui sera le cas pour les marchés où ce type de carburant est plus prisé. Citroën étale donc une nouvelle facette de son savoir-faire et profite de son logo porte-étendard pour le faire traverser les continents.

 

Cependant, ce modèle ne devrait pas voir le jour en tant que tel, mais donner les orientations stylistiques de trois futures évolutions de la gamme DS, soit un modèle d’apparat réservé au marché chinois, une SUV haut de gamme pour concurrencer les allemands et un berline moyenne tricorps (carrosserie qui plait particulièrement aux automobilistes de l’empire du milieu). Il nous tarde par contre de les voir déambuler dans notre environnement, ces clichés nous donnant l’eau à la bouche !

 

 

Crédit Photo : Citroën

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"