MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Présentation de la Ferrari 458 Speciale

Même à l'arrêt, elle impressionne !

Il y a des journées que vous attendez plus que d’autres. Participer au lancement d’une nouvelle Ferrari en fait partie. Me voilà dans le showroom strasbourgeois de Modena Motors pour apprécier une soirée de qualité et découvrir leur dernière nouveauté Ferrari, la 458 Speciale.

 

Là où certains verront une extrapolation de l’Italia ou une évolution de la 430 Scuderia, il faut voir en fait une nouvelle voiture toute entière dédiée à la performance absolue. Toute l’aérodynamique a été repensée, le moteur a lui aussi évolué, le poids baissé et tous les réglages ont été optimisés.

Si la version « de base » a déjà des détails aéro réfléchis (comme les lames avant flexibles pour générer plus d’appui à haute vitesse), la supercar dispose de deux dispositifs actifs. Un à l’avant pour canaliser le flux d’air et favoriser l’appui ou la pénétration et un deuxième dans le diffuseur arrière.

 

Voilà pour les systèmes plutôt discrets. Si le nouveau spoiler avant est plus visible, il n’est pas là que pour le côté spectaculaire et pour se différencier d’une Italia. Ses grandes bouches apportent plus d’air et ses écopes latérales guident le flux d’air vers  les roues et ainsi diminuer les perturbations qui s’y passent. Tout comme les ailettes dans les jupes latérales qui aident à stabiliser l’arrière et optimiser le refroidissement des freins.

Une version « street race » ne serait rien sans gain de poids, avec 90 kg annoncés sur l’ensemble de la voiture. Et pour ce faire, le carbone prend une place importante dans l’habitacle où 20 kg ont été grappillés. Mais le plus spectaculaire réside dans les aménagements du moteur, avec un bénéfice de 8 unités. Pistons redessinés, chambres de combustion réduites, les 35 chevaux supplémentaires ont été durs à trouver, mais ils sont là, et dans des régimes inavouables.

 

Tout ceci pour des performances hors normes. Le 0 à 100 km/h est annoncé en 3 secondes tout rond et le km départ arrêté expédie en moins de 20… Tout simplement stratosphérique !! La boite de vitesse accélère les manœuvres aussi, avec un gain de temps lors de la montée des rapports de 20% à l’accélération et de 44 % au rétrogradage. Déjà que la 458 n’était pas en reste de ce côté-là…

Entre la puissance et le gain de poids, on suppose une rage décuplée. Pour l’avoir entendu juste dans les régimes intermédiaires, il me tarde de l’entendre s’époumoner entre deux virages qu’elle aura avalés en un clin d’oeil. Si une Ferrari est vouée à être performante, la Spéciale à tout pour être une super Ferrari. 

© Thomas WAELDELE pour Mon Journal Auto – Tous droits réservés

Vidéo officielle de presentation

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"