MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Résumé des 24 heures du Mans

Line vers la geleris facebook des 24 heures du Mans Audi devant ses supporters.

Pour une fois je vais sortir du Rallye et de la F1 pour vous proposer un résumé d’une des épreuves les plus mythiques (avec les 500 miles d’Indianapolis et le PR de Monaco) sinon la plus représentative du sport automobile : les 24  heures du Mans ! Et si le résumé sera partiel, c’est que vécu de l’intérieur, on en voit pas tout.

 

Eh oui, j’ai eu l’occasion d’assister pour la première fois de ma vie à l’épreuve mancelle, point d’orgue de la saison d’endurance et rendez-vous incontournable pour les passionnés. Il s‘agissait cette année de la 80ème édition, et qui plus est, on voit arriver les modèles de courses hybrides, premier pas vers un futur écologique dans les sport. Autre retour, celui de Toyota dont la technologie essence/électrique est maitrisée pour les véhicules quotidiens (Prius et Lexus), et qui ne pouvait laisser seul Audi sur son terrain favori.

Galerie Facebook de la course des 24 heures du Mans Une Toyota TS030 en action !

Alors que s’est-il passé ? Comme on pouvait s’en douter les deux constructeurs représentés officiellement dans la catégorie reine ont dominé les débats, sachant qu’Audi avait aussi aligné deux modèles diesel baptisée Ultra (pour les différencier des hybrides nommées e-tron quattro). Si la marque aux anneaux a trusté la première ligne, Toyota s’est offert une troisième place en qualifications, montrant ainsi qu’il faudrait compter avec eux pour la course.

 

Samedi, 15 heures, départ lancé sous le passage de la patrouille de France, et les voitures aux anneaux commencent leur long parcours en tête. Car si elles ont dominé les qualifications, elles domineront aussi la course, quasiment de bout en bout, seulement dérangées un court moment par une japonaise. Même leurs diverses sorties de route (voir Romain DUMAS « remettre en état » son bolide après avoir cassé l’avant fut un grand moment) ne les ont pas contrarié.

Galerie FB 24h du Mans On double la nuit devant les stands

Mais ce qui va marquer cette édition c’est le crash de la voiture numéro 8, harponnée par une 458 d’un pilote amateur peu avant 20h. Le prototype a décollé et est allé s’encastrer dans les pneus après avoir effectué un tonneau aussi spectaculaire que dangereux. La Ferrari finira elle aussi sur le toit, mais entière. Plus de peur que de mal pour le pilote Anthony Davidson qui ne souffre que de douleurs aux vertèbres, un moindre mal quand on revoit les images affolantes du crash.

 

Que retenir au final. Qu’Audi maîtrise toujours autant les changements de réglementation (souvenez-vous du diesel), qu’il règne encore en maître dans la Sarthe, que le retour de Toyota n’était pas qu’un feu de paille, que Nissan a ouvert une nouvelle brèche entre les proto et les GT avec sa Deltawing, et que cette épreuve est et restera à jamais unique. A l’année prochaine !

© Thomas WAELDELE pour www.monjournalauto.fr – Tous droits réservés

Retrouvez ces photos (et bien d’autres) sur Facebook !

 

Aperçu vidéo du premier tour

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"