MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Résumé du Grand Prix de F1 d'Abu Dhabi

Pour une fois, on ne va pas se plaindre. Il s’en est passé des choses comme il ne s’en était plus passé depuis de longs mois en F1. Mais ce grand prix d’Abou Dhabi, aussi magnifique fut-il, a révélé les petites mesquineries du leader Red Bull.

 

Cela a commencé par « l’histoire » du déclassement de Vettel après sa qualification en troisième position pour manque d’essence. Les quelques grammes manquant sont issus d’un mauvais calcul, soit. Mais pourquoi choisir de le faire partir des stands plutôt que de la dernière place, choix théoriquement plus pénalisant ? Parce le jeune allemand avait un problème technique sur sa monoplace, et que grâce à ce choix, il a pu remplacer nombres d’éléments (dont la boite de vitesse) et modifier ses réglages pour avoir une voiture optimisée pour la course.

 

Ensuite que penser de la manœuvre de Weber sur Massa ou après l’avoir effleuré, il coupe la chicane forçant le Brésilien à une manœuvre pour l’éviter et qui finit en tête-à-queue… alors que Vettel était juste derrière. Il ne s’est ainsi pas éternisé derrière la Ferrari et a pu continuer sa remontée infernale.

 

Il a aussi été bien aidé par les deux interventions de la voiture de sécurité, une première fois après un accrochage violent et heureusement sans gravité entre Rosberg et Karthikeyan, ce dernier étant victime d’un problème mécanique qui l’a coupé en plein élan et la deuxième fois au 39ème tour où Perez est revenu comme un fou après une sortie qui aurait pu lui couter cher, poussant Weber et Grosjean à l’accrochage.

 

Mis à part ça, ces manœuvres malhonnêtes (mais il ne s’agit que de mon opinion) et ces rebondissements suite à accident, nous avons eu le droit à une course disputée, qui a commencé sur les chapeaux de roue avec le départ magnifique de Kimi Räikkönen qui se retrouve rapidement à la deuxième place, et qui s’est poursuivie avec une attaque de tous les instants d’Alonso qui a vraiment tout donné pour rattraper un maximum de son retard au championnat du monde.

 

Une mention spéciale aux pilotes Mac Laren. Hamilton a encore une fois été trahi par sa mécanique (Mercedes, tiens donc), mais qui méritait mieux que son pitoyable abandon tant ses performances sur ce week-end ont été excellentes. Et Jenson Button nous a prouvé qu’il était un grand Monsieur et un champion de première classe en luttant de toutes ses forces contre la remontée de Vettel, mais qui s’est écarté avec beaucoup de justesse et en évitant une manœuvre de défense inutile avec le jeune allemand quand il a été plus rapide que lui.

 

Pour finir, saluons (quand même) la victoire de Kimi, sa première depuis son retour aux affaires, et qui récompense l’écurie Lotus pour tout le travail effectué cette année. Après 7 vainqueurs différents en autant d'épreuves en début de saison, a fallu attendre l'antépénultième GP pour en avoir un huitième différent. Quelle(s) surprise(s) nous réserve le tout nouveau Grand Prix d’Austin au Texas dans quinze jours ?

 

© Thomas WAELDELE pour Mon Journal Auto – Tous droits réservés

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"