MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Résumé du Grand Prix de F1 d'Europe

Qui a dit que le Grand Prix d’Europe à Valence en Espagne était soporifique ? L’édition 2012 aura marqué les esprits et ce dès les qualifications très serrées. En effet, les 12 premiers lors de la deuxième session se tenaient en mois de 3 dixièmes… Vettel en sortit gagnant en décrochant la 33ème pole position de sa carrière, et Alonso vaincu en échouant à la 11ème  place. Aparemment…

 

Car il était écrit que cette saison sera celle de tous les rebondissements. Après avoir connu sept vainqueurs différents en autant de courses, cette course pourtant réputée pour son manque flagrant de dépassements, a connu son lot d’attaque e de leaders différents. En témoigne ce train de plus de 10 bolides aux environs du 20ème tour, tenta chacun de passer son prédécesseur, et arrivant parfois à 4 de front dans un virage. Spectacle exceptionnel, trop peu servi ces dernières années pour ne pas en profiter pleinement !

Vettel parti faire son cavalier seul symptomatique de ses dernières victoires les 2 dernières années (plus de 20 secondes d’avance avant son premier ravitaillement), on regarde derrière ce qu’il s’y passe. Et c’est la baston, à tous les niveaux ! Dès le départ, Grosjean gratte une place, Räikkönen essaye d’en prendre deux en manquant d’harponner son coéquipier, mais finalement reste à sa 6ème place, non sans mal. Alonso en profite pour grimper immédiatement, à la 8ème place.

 

Après plusieurs incidents de course, le safety car entre en piste pour laisser le temps de la nettoyer et de ce fait a resserré les écarts. Et quelle folie pour le « restart » ! L’occasion de remonter su Vettel était trop belle pour Romain, mais c’est bien lui qui sa fait avoir par Alonso qui ne laisse pas passer l’occasion de lui chiper sa 2ème place. On se dit que va alors commencer une véritable course poursuite en tête…

Le temps de saliver à cette idée et tout d’un coup, l’abandon du jeune allemand, trahi par sa mécanique, suivi quelques instants après par celui du français, sur problème hydraulique. A croire que Renault n’aime pas les safety car… La voie est alors libre pour une victoire aussi inattendue que magnifique du pilote espagnol, devant son public. Lui qui disait après les qualifications que viser un podium était illusoire…

 

Et que dire des deux autres pilotes qui complètent l’arrivée ? Kimi qui a fait une course sûre pour offrir de précieux points à son écurie, et le retour sur un podium après plus de cinq ans d’absence du vétéran, mais toujours vert Michael Schumacher. Voilà une course qui vous fait aimer la Formule un, où les pilotes n’hésitent pas à doubler malgré la proximité des murs, où les évènements se liguent pour nous offrir du suspense et de l’intérêt. Décidément cette saison tient toutes ses promesses…

© Thomas WAELDELE pour www.monjournalauto.fr – Tous droits réservés

Crédit photo : lequipe/Eurosport

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"