MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Résumé du GP F1 de Corée 2012

Que retenir de ce grand prix ? Que, comme on pouvait s’y attendre, Sébastien Vettel a pris les rênes du championnat en gagnant sa troisième course consécutive, la quatrième de la saison. Non pas que les Ferrari baissent de régime, elles se maintiennent à leur niveau, et Massa revient fort en cette fin de saison, mais l’écurie Red Bull travaille fort en cette fin de saison et retrouve la domination qui était sienne la saison dernière.

 

Après avoir trusté la première ligne, la pole ne revenant toutefois pas à celui qu’on attendait, les monoplaces autrichiennes ont continué sans jamais être inquiétées pendant les 55 tours de l’épreuve coréenne. Seuls les pneus et leur dégradation subite fit passer un semblant de frisson en fin de GP au leader, pour preuve les écarts peu importants à l’arrivée.

Derrière les voitures du limonadier, les Ferrari assurent un autre doublé, celui des places d’honneur. Si Alonso se retrouve à sa place, il peut remercier son fidèle coéquipier (qui devrait l’être encore la saison prochaine vu les garanties de performances apportées) qui a bien suivi les consignes de son écurie en restant deux secondes derrière son chef d’équipe. Mais en termes de performance pure, il aurait pu aller le chercher et qui sait viser peut-être mieux…

 

Pour Mc Laren, ce fut un week-end à oublier. Button out en Q2, lente dégringolade d’Hamilton qui finit péniblement à la dixième place après s’être qualifié en deuxième ligne, la fin de saison s’annonce longue et sans objectif franchement valorisant.

Mais revenons sur un  autre évènement. Romain Grosjean a passé le premier tour ! Mieux, il a fini le Grand Prix, à une modeste septième place, mais son envie de bien faire a été évidente. Parfois même trop comme lorsqu’ il n’a pas été assez agressif sur Hamilton après l’avoir dépassé, laissant Hulkenberg les doubler les deux en une manœuvre. L’autre pilote Lotus testait les nouveaux échappements avec satisfaction mais sans éclat en course, tout en gardant sa troisième place au championnat, mais sans plus trop pouvoir espérer mieux, à part une victoire en cette fin de saison.

 

Un autre français s’est signalé, Jean-Éric Vergne, auteur d’une course habile et pleine d’agressivité, passant tout sur son passage et remontant de la 16ème à la 8ème position. Et son dépassement plein d’autorité sur son équipier  Ricciardo lui permet de s’affirmer un peu plus au sein de Toro Rosso. Quelle course ! Pic a fini derrière Glock, après une course anonyme. A quatre courses du terme, les positions s’éclaircissent, et les objectifs de chacun se confirment ou s’éloignent. Encore d’autres réponses dans 15 jours en Inde…

© Thomas WAELDELE pour www.monjournalauto.fr – Tous droits réservés

Crédit photo : Eurosport

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"