MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Résumé du GP F1 de Belgique 2012

Pour un grand prix à retenir, on a été servi ! Tout a commencé par un vendredi épouvantable, comme seules les Ardennes belges savent nous faire en fin de mois d’août (bien que dans le Nord de l’Angleterre, on doit avoir quelque chose de semblable), ne laissant que très peu de tours aux pilotes, ce qui a permis à Charles PIC de s’illustrer en étant meilleur temps des Libres 2 !!

 

Les qualifications ensuite ont donné leur lot d’inédit : première pole pour Button avec Mc Laren et première ligne pour Kobayashi, sans parler des éliminations en Q2 de Vettel et dès la Q1 de Rosberg. Le troisième temps de Maldonado s’est transformé en sixième place suite à une pénalité, mais saluons la performance, et notons ce détail qui aura peut-être une importance pour le lendemain.

Mais ce n’est rien en comparaison de ce qui nous attendait pour la course. Et pas la peine d’attendre bien longtemps. L’envol (illicite, mais spectaculaire) du vénézuélien de Williams a étonné et quelques mètres plus loin, avant le premier virage (une habitude à Spa où il s’y passe souvent quelque chose) Grosjean heurte la roue avant gauche d’Hamilton avec son arrière droite.

 

Dès lors l’envol est inéluctable. Il entraîne dans sa catastrophe la Mc Laren et Alonso, qu’il manque carrément de décapiter en effectuant un 360 au-dessus de la Ferrari. Les images sont vraiment forts et il faut se féliciter que tout le monde s’en soit sorti indemne. Cet accident a par contre créé une brèche dans laquelle s’engouffrent de nombreux poursuivants qui en profitent pour gagner de nombreuses places, que l’on retrouvera au classement final où de nombreux pilotes ayant marqué des points étaient partis au-delà de la dixième position.

S’en suit une course pleine de stratégie autour des pneus et les grands vainqueurs seront Button (premier) et Vettel (second), partis sur un seul arrêt. D’ailleurs la stratégie et l’utilisation des pneus se révèle être la cause première de performance cette année, mais comme l’a démontré Vettel,  la stratégie n’empêche pas les dépassements, et c’est tant  mieux.

 

Les commissaires de pistes n’ont pas chômé eux non plus, avec une série de sanctions, dont la plus grosse est pour Romain, avec une suspension pour le prochain Grand Prix. Mis à part ce gros incident, les bagarres ont eu lieu à tous les niveaux, des points étant accessibles ce week-end. Messieurs, merci pour le spectacle, et rendez-vous la semaine prochaine dans le temple de la vitesse, Monza !

© Thomas WAELDELE pour www.monjournalauto.fr – Tous droits réservés

Crédit Photo : eurosport

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"