MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Rallye de France Alsace 2014

Pour cette cinquième édition en Alsace, j’ai choisi de vivre le rallye de France de manière différente. Handicapé par une entorse qui limite les déplacements, je n’ai pu me rendre sur les spéciales, ça ne m’a pas empêché de profiter de l’ambiance qui règne autour de cette épreuve au rayonnement mondial.

 

Le centre névralgique se situe sur le parking du Zenith Strasbourg Europe. C’est en effet là qu’est installé le paddock où se côtoient professionnels et amateurs. Mais pas que ! Car s’il faut retaper les voitures afin qu’elles soient performantes tout au long des quatre jours d’épreuves, ce lieu accueille aussi de nombreuses attractions.

C’est ainsi que l’on retrouve les animations des sponsors internationaux et locaux, dont les plus sympas sont les simulateurs de course. Le plus accessible embarque une quinzaine de passagers qui visionnent une vidéo dans une cabine montée sur vérins afin de ressentir les effets de la glisse à haute vitesse. D’autres, comme chez Michelin ou Volkswagen, vous propose de prendre le volant et de vous faire un peu plus secouer.

 

En se baladant dans le parc d’assistance, on peut aussi découvrir les activités liées à la sécurité routière, des expositions de constructeurs (Citroën est très présent, Opel avait amené une Manta et une RS 2000 pour justifier la présence des Opel Adam, Land-Rover Strasbourg exposait aussi en tant que partenaire de l’événement, etc.), et même un stand d’Europa Park !

Tout ça pour que les amateurs et leurs accompagnants moins passionnés puissent passer un moment agréable. Le centre névralgique de ce barnum et bien évidemment le stand Volkswagen qui trône en plein milieu du parc et qu’on entend de loin grâce à l’animation d’un DJ présent pendant les quatre jours. Les médias locaux, France 3 Alsace et France Bleue Alsace, ont quant à eux remplis leur part dans l’animation en offrant moult cadeaux et en assurant de nombreux plateaux avec les pilotes.

 

Alors si Sébastien Ogier n’a pu fêter son deuxième titre à cause de gros soucis la première journée, il a continué pour s’offrir les trois points du Power Stage. Félicitations à Jari-Matti Latvala, qui a su conserver sa première place jusqu’au bout et à Stéphane Lefebvre qui devient champion du monde Junior WRC.

Tout ça pour dire que si aller sur une spéciale permet de voir les véhicules en actions et ce pour quoi ils sont faits, être présent au parc permet de les voir de plus près et de s’approcher des pilotes qui savent tous rendre au public la ferveur dont il fait preuve. Arrivées en dérapage pour se garer dans le stand et coups d’accélérateur rageurs déclenchent de vives manifestations de joie !

 

Malgré ma déception initiale de ne pouvoir me rapprocher de l’action cette année, mon parti pris de vivre le rallye « côté coulisse » m’a beaucoup plu, et à renforcé l’idée populaire (dans le bon sens du terme) que j’avais du rallye. Entrée gratuite, proximité des pilotes et des voitures, spectacle garanti, voilà la bonne recette d’un sport automobile à vivre pleinement, pas derrière sa télé ! À l’année prochaine, en espérant qu’ils sont toujours en Alsace.

© Thomas WAELDELE pour Mon Journal Auto – Tous droits réservés

Retrouvez toutes mes photos du Rallye de France Alsace 2014 sur Facebook !

Recommandez cette page sur :

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"