MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Mercedes CLA 220 CDI Sensation 7G-Tronic

Belle… et c’est tout ?

Mercedes nous refait le coup du CLS, 9 ans plus tard, mais dans un format plus accessible et surtout dans une gamme de prix plus démocratique. Décidé à rajeunir son image, le constructeur met le paquet avec une gamme plus dynamique dans la lignée des Classe B et de la dernière Classe A (qui abandonne le format minicorps) dont ce coupé dérive. Mais n’a-t-elle que son image pour elle ?


Attardons-nous d’abord sur le design, qui ne peut que plaire au plus grand nombre. Face avant agressive à souhait, profil effilé et tendu qui amène vers un arrière aux galbes féminins et de magnifiques phares à led au dessin original. Un ensemble réussi et plaisant qui saura rallier les amateurs de belles carrosseries et les autres.

Il en va différemment à l’intérieur où la planche de bord de la Classe A est reprise à l’identique, avec ses qualités - ergonomie, partie supérieure du tableau de bord en plastique agréable - et ses défauts - partie inférieure indigne d’une Mercedes et surtout l’écran du GPS qui semble avoir été rajouté à la va-vite. On se sent globalement bien dans les sièges (mi-cuir ici), mais seulement à l’avant, tant les places arrière sont interdites aux plus d’1m70, malgré une belle longueur aux jambes. La faute à cet arrière plongeant qui sacrifie aussi un peu l’accessibilité du coffre mais pas le volume, confortable.


Vient le moment d’insérer la clé, même si ce terme ne représente plus une tige métallique depuis bien longtemps mais un simple boitier électronique. Tiens, pas de démarrage sans clé donc… Et là, on sait de suite qu’on carbure au mazout : les claquements sont présents, mais pas envahissants, et cette sensation persistera en roulant.

Cela doit être le défaut principal de cette voiture, car pour ce qui est de l’agrément mécanique, il est bien présent. Abondance de couple présent dès les plus bas régimes (j’ai tenté une sortie de rond-point en 5ème sans hoquet ni lourdeur) et montées en régime vigoureuses jusqu’à 4.000 tours lui procurent une vaste plage d’utilisation.


Il faut dire qu’il est très bien secondé par une boite 7G-tronic à double embrayage et 7 rapports comme son nom l’indique. Douce et rapide, elle s’adapte à merveille à votre style de conduite, avec une préférence à l’économie d’énergie, ce que confirme le Stop Start de série, (pas aussi doux que celui de PSA, mais mieux que celui de VAG). Même en mode sport (qui gère la réponse à l’accélérateur et le maintien de vitesses à hauts régimes), ce qui évite d’avoir un moteur qui braille quand vous relâchez l’attaque; contrairement à la DSG 7 qui reste dans les tours.


Alors oui, elle a de la gueule ! Et des velléités de sportive sans ménager la douceur et le confort qu’on attend d’une Mercedes. Voilà le dilemme qu’est en passe de résoudre le constructeur : garder ses qualités et en ajouter de nouvelles...

J’ai toujours eu un faible pour les voitures avec lesquelles il se passe quelque chose quand vous arrivez à leurs volants. Et là, c’est le cas. La CLA jouit d’une présence que lui confient son esthétique particulière et orienté haut de gamme, et la renommée de sa grande sœur CLS, tout en ayant une gamme qui commence à moins de 30.000 !


La conduite s’est révélée très plaisante aussi, grâce au système qui permet de choisir les différents modes de conduite, de Eco, à Sport en passant par manuel (inutile à mon goût, vous pouvez passer les vitesses aux palettes dans les autres modes aussi). Vous avez ainsi le véhicule adapté à vos envies, et en plus, il est beau !!

© Thomas WAELDELE pour www.monjournalauto.fr – Tous droits réservés

Téléchargez l’essai de la Mercedes CLA 220 CDI sensation 7g-tronic blanc au format PDF !
Si cet article vous a plu, retrouvez-le avec la fiche technique du véhicule au format Adobe Acrobat !
Mercedes CLA 220.pdf
Document Adobe Acrobat [440.7 KB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"