MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Essai de la Mini Cooper R50

Tel un Phoenix qui renaît de ses cendres, BMW a ressuscité Mini en 2004, quelques années après la fin de production du modèle original. 


Remis au goût du jour, tant en terme de gabarit que de mécanique, que reste t’il du petit véhicule mythique qui terrassait les meilleurs sur les petites routes qu’on connaît tous?


D’abord, le look. Reconnaissable entre toutes, avec ses roues aux quatre coins (idéal pour l’efficacité) et son capot quasi plat qui accueille ses yeux ronds caractéristiques, la Mini ne se confond avec aucune autre. Sans oublier les possibilités de personnalisation (clignotants, couleurs, toit, décalcomanie, options…) qui permettent de faire que chaque Mini devienne unique.

 

Et à l’intérieur, on retrouve tout le charme de l’ancienne, avec les commandes à basculeur et le gros tachymètre central, laissant le compte-tours bien en face des yeux (notre modèle dispose de l’option GPS qui modifie quelque peu cette présentation, moi j’aime bien les deux petits compteurs).


Une fois admirée cette belle carrosserie, il est temps de passer derrière le volant pour voir si les sensations sont toujours là. Et il faut avouer que la prise de poids (on atteint les 1.200 kg quand l’ancienne ne dépassait que rarement les 700…) n‘empêche pas de retrouver l’impression de conduire un kart.

Placement vif, freinage efficace, on se prend vite pour un pilote. Mais si la puissance est bien en hausse (il faut bien compenser les kilos supplémentaires), le moteur manque de pep’s en dessous de 4.000 trs/min (le couple maxi est perché 500 tours plus haut). Au-delà, il se réveille franchement et on profite enfin de toutes les qualités dynamiques de cette bombinette!


Et rien de tel qu’une virée entre amateurs pour en profiter, car on retrouve là l’esprit club qui convient parfaitement aux véhicules exceptionnels, dont elle fait partie!


Reste que pour profiter de tout ça, il faudra accepter un budget conséquent, tant à l’achat (et je ne parle pas que des innombrables options), qu’à l’utilisation, car la consommation n’est pas son point fort. Mais c’est tellement peu pour profiter de sensations uniques, avec un arrière-goût de nostalgie, tout en restant moderne. Unique jusqu’au bout, je vous dis...

 

Comment ne pas parler de la Mini sans évoquer le plaisir. Cette voiture a le don unique de transformer chaque kilomètre, que dis-je, chaque mètre parcouru en instant magique capable de vous coller une banane reliant vos deux oreilles.

Le bruit du moteur à l’approche du rupteur, la pêche qu’il trouve à ces hauts régimes vous incite à la déraison. Et ça fait du bien!


De plus, pas de souci à se faire avec la tenue de route, elle profite d’un masse relativement contenue et des roues repoussées aux extrémités pour apporter tout le dynamisme nécessaire, avec un bel équilibre et une propension à aimer pivoter rapidement! Quel pied, mes amis!!

 

© Thomas WAELDELE pour Mon Journal Auto – Tous droits réservés

 

Article de l'essai de la Mini Cooper R50 en format PDF!
Si cet article vous a plu, retrouvez-le avec la fiche technique du véhicule au format Adobe Acrobat !
Mini Cooper R50 2004.pdf
Document Adobe Acrobat [471.6 KB]

Retrouvez les galeries photos ici!

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"