MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Rencontre entre une VW Golf 6 GTI et une Peugeot 308 GT

Deux semaines après avoir essayé la monstrueuse 308 GTi by Peugeot Sport, voila que je peux découvrir celle qui la précède dans la gamme, la 308 GT, équipée du même (ou presque) 1,6l THP, mais qui n’a « que » 200 ch sous la capot. Et pour agrémenter cette découverte, une jolie Golf 6 GTI nous accompagne, ce qui ne gâche rien.

Point de comparatif exhaustif cependant, déjà parce que les voitures sont de générations différentes, et qu’il existe un écart de prix qui fait qu’on ne se pose même pas la question. Juste une prise en main rapide dans la même après-midi de deux compactes qui font référence dans la catégorie, et l’occasion de faire quelques photos.

 

Les points communs sont nombreux : gabarit, puissance, 5 portes, BVM 6, j’ai même poussé le vice jusqu’à les trouver en noir toutes les deux ;). Mais il faut avouer que ça s’arrête là. Car la 308 est une vraie GT, prête à voyager longtemps et rapidement, plutôt qu’a enfiler les virolos le weekend. 

La faute à un moteur très linéaire et peu démonstratif au-delà de 4000 trs/min, et à un ensemble châssis/suspension plutôt taré confort qu’efficacité. Je m’étais fait le remarque dans la GTi déjà, mais là c’est flagrant. Attention ! la voiture n’a rien de dangereux, mais elle manque de vivacité quand on veut attaquer, ce qui est dommage, car j’ai retrouvé le petit volant avec grand plaisir.

 

Autre élément retrouvé avec plaisir, le pommeau de levier de vitesse en alu et pas en imitation, signe du soin apporté par Peugeot à sa sportive compacte. L’étagement des 6 rapports est bon, et le maniement correct, j’aurais préféré une course de levier plus courte.

 

Par contre, si la touche sport activant le mode dynamique est aussi présente, elle provoque toujours la même réaction chez moi : je n’aime pas ce bruit artificiel ! Par contre, la réactivité supérieur de la pédale d’accélérateur a le don de réveiller la sochalienne, ce qui ne lui fait pas de mal.

Surtout quand on est suivi par une référence de la compacte énervée depuis presque 40 ans, j’ai nommé la Golf GTI ! Ici présente dans sa 6ème génération, forte de 211 ch, voila de quoi avoir une base de comparaison pour la française.

 

Même couleur, signature led aussi présente, les points de comparaison sont nombreux, mais une fois au volant, plus rien à voir ! Si les allemandes ont la réputation d’être plus fermes que les françaises, ce n’est pas aujourd’hui que ce sera démenti.

 

La boite est plus rugueuse, les sièges et les suspensions plus orientés efficacité que voyage au long court (quoique les sièges sont accueillants), et au final, c’est la plus ancienne qui distille le plus de plaisir, grâce aussi à son couple supérieur et à son bruit plus plaisant et non artificiel.

Si elle reste polyvalente, la star des européenne des petites berlines se démarque par un parti-pris nettement plus sportif et plus plaisant à l’heure de faire les comptes. Pas que la 308 soit un mauvais choix, mais trop de compromis la rende facile au quotidien au détriment de l’agrément et du plaisir de conduite. A acheter, mais en connaissance de cause.

(c) Thomas WAELDELE pour Mon Journal Auto. Tous droits réservés

Retrouvez toutes les photos sur Facebook !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"