MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Caterham Superlight 1.6 (1996)

Pourtant, le recette est connue...

« Light is right » disait son concepteur (enfin, celui de la version originale). Et depuis, on se rend compte que rien de mieux n’a été dit. Catheram ayant repris (avec d’autres) le flambeau allumé par Colin Chapman avec sa fantastique Lotus Seven, cela nous permet de nous en souvenir. Et avec la manière qui plus est…


Si une Caterham n’est pas bien lourde à l’origine, cette version superlight descend sous les 500 kg, ce que le propriétaire a tenu à diminuer jusqu'à 450kg à vide, grâce à l’abandon de moquettes inutiles, à des changements de pièces judicieux (échappement notamment, avec d’autre bénéfices aussi niveau puissance) pour obtenir une machine ultime, plus à même de limer l’asphalte d’un circuit que d’une départementale. Et pourtant...

 

Les autres modifications apportées, sont l’arceau orange qui permet de rigidifier encore une structure qui n’en avait pas forcément besoin, mais qui trouve encore une fois sa justification en utilisation extrême (ce à quoi l’auto se prête avec envie), une ECU reprogrammable pour obtenir un couple et une puissance supérieurs et déplacer la zone rouge à plus de 8.000 trs/min, aidé par une admission 4 papillons, sans être exhaustif. La liste est longue, mais l’objectif est atteint : optimiser les performances de la bête et surtout son grip.


Car c'est ce qui m’a le plus étonné dans mon voyage en tant que passager. La voiture parait équipée de ventouses enrobées de glue, c’est tout simplement phénoménal. Il me tarde de voir le résultat sur circuit pour jauger du vrai potentiel des biens connus Toyo 888.

 

Je quitte le baquet passager (un poil trop haut, le casque tape dans l’arceau) pour m’engouffrer dans celui du pilote. Chaussures fines au pied (faut viser juste pour éviter d’accélérer en même temps qu’on freine), les premiers mètres sont un peu crispants. Si j’ai déjà utilisé l’analogie à un karting pour la Mini notamment, ce rapprochement prend ici un tout autre sens. Pas d’assistance ni d’électronique, le contact avec la route est direct, sans filtre, pur…


Une fois appréhendées les possibilités en virage, le rythme augmente, bien aidé par la puissance disponible immédiatement et à tous les régimes, rassuré que je suis par les décélérations drastiques et sans faille des étriers à 4 pistons à l’avant.


J’ai découvert une voiture à la précision infaillible, à la mobilité étonnante, qui accepte de pivoter au lever de pied, mais qu’il faut tenir, car la moindre imperfection guidera les roues.


Il en résulte une conduite physique, extrême, mais gratifiante à souhait. Rien ne vous contrarie, mais rien ne vous aide non plus. Il est de bon ton de prendre le temps de comprendre le mode d’emploi avant d’exploiter tout le potentiel de la bête, mais ça ne la rend que plus charmante !

 

Avec la Caterham, ce qui m’a fait plaisir :

Le retour aux plaisirs simples. Être en contact avec la nature et l’environnement. Rien ne vous est épargné au niveau des bruits ni des odeurs, mais aussi des projections. Les sensations s’en trouvent décuplées, et au moment de conduire, cette intimité vous ramène à une humilité toute nécessaire pour ne pas en faire de trop.


Et ses vertus naturelles la rendent aussi accessible au novice qui va voir une voiture de course - donc vive et pointue, mais sûre et avec une certaine marge d’erreur - que plaisante au pilote chevronné qui trouvera une monture fantastique à pousser aux limites. Le tout sans ESP paramétrable, ni direction asservie à la vitesse, ou autres… Du vrai travail d’ingénieur !

© Thomas WAELDELE pour Mon Journal Auto – Tous droits réservés

Téléchargez l’essai Caterham Superlight 1.6 au format PDF !
Si cet article vous a plu, retrouvez-le avec la fiche technique du véhicule au format Adobe Acrobat !
Caterham Superlight.pdf
Document Adobe Acrobat [386.6 KB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"