MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Essai de la Lamborghini Gallardo Superleggera

Après avoir essayé des véhicules sportifs, et d'autres un peu moins, j’essaye aujourd'hui une nouvelle italienne, très spéciale, La Lamborghini Gallardo Superleggera. Quelle surprise nous réserve cette sportive moderne au nom évocateur, ressuscité du glorieux passé transalpin?


Si au départ Superleggera est le nom d’une société carrossant les voitures dans les années 30, sa démarche n’avait rien à voir avec l’allègement qu’on pourrait supposer, et qui est bien le but recherché ici. Sur base d’une Gallardo, les ingénieurs de Sant’agata lui ont fait subir une sérieuse cure. L’allègement touche toutes les partie du véhicule : portes et  capot en carbone et non plus en métal, vitres en alliages plastiques et plus en verre, jantes spécifiques en magnésium avec écrous en titane, etc… On obtient un gain de 70 kilogrammes!

 

Passons à l’habitacle! Suppression des sièges classique remplacés par une coque en carbone, exit le cuir, pour laisser place à de l’Alcantara que l’on retrouve partout et surtout sur le volant à méplat pour une préhension maximum. On est bien dans une voiture de course!


Une fois plongé dans cet univers, on ose enfin démarrer le V10… Et là, votre sang se glace en une fraction de seconde. Les aboiements bestiaux qui sortent des pots vous font comprendre que  les efforts ne sont pas que cosmétiques. Puissance accrue (+ 30 chevaux), et échappements libérés du superflu vous donnent une bande son qui vous fait oublier l’absence de radio (à quoi servirait-elle?).


Premiers mètres, on s’attend à batailler sévère, et… quelle douceur!! La direction est facile, les vitesses passent sans à-coups, les manoeuvres sont relativement aisées, malgré la visibilité plus que réduite. Se serait-on moqué de nous?

Tout doute est désintégré au premier bout de droite. Une envolée vers les 8.000 tours/minute, un bruit de l’enfer et une poussée féroce vous rappellent l’essence même de cette version spéciale : vous faire participer à l’ambiance course dans une voiture utilisable sur route. Bien que pour en profiter pleinement, un circuit (grand de préférence) et de bonnes notions de pilotage sont requis., la bête vous fera transpirer autant qu’elle vous donnera du plaisir.


La démarche d’allègement et le travail sur l’ambiance donnent tout son sens à cette appellation mythique, Messieurs les italiens, faites qu’elle soit utilisée avec le même bonheur encore longtemps!

 

Tout d’abord le dessin, agressif à souhait et sublimé par de discrètes touches de carbone à l’extérieur, surtout sur ce gris Telesto spécifique à la Superleggera. Les jupes latérales, les rétroviseurs l’aileron donne ce qu’il faut d’agressivité supplémentaire au look déjà pas en reste de ce côté-là à l’origine.


L’ambiance intérieure aussi vous plonge dans les abords d’un circuit, prêt à en découdre avec qui osera relever le défi.

Les freins carbone-céramique, en option sur notre véhicule, m’ont plu aussi car ils n’offrent aucune progressivité, et participent pleinement aux sensations extrêmes éprouvées à bord de cette Gallardo…


Et vous ai-je parlé du bruit du moteur?

 

© Thomas WAELDELE pour Mon Journal Auto – Tous droits réservés

 

Article de l'essai de la Lamborghini Gallardo Superleggera en PDF
Si cet article vous a plu, retrouvez-le avec la fiche technique du véhicule au format Adobe Acrobat !
Gallardo Superleggera.pdf
Document Adobe Acrobat [357.5 KB]

Retrouvez toutes les photos de la Lambo ici !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"