MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !
MonJournalAuto, c'est ici que ma passion s'exprime !

Essai de la Nissan GT-R

Mais Godzilla, son surnom au Japon. Et cette fois-ci, point de monstre imaginaire, mais une voiture, hors norme, comme le suggère son surnom, au physique particulier,  à qui les bons Dieux de l'Automobile semblent avoir tout donné. 


Le constructeur japonais avait promis que cette voiture serait exploitable par tout le monde, partout et part tous les temps (Everyone, everywhere, every time…). Impossible me direz-vous? 


On s'installe à bord, et on découvre un univers spécial, unique. Des boutons à ne plus savoir qu’en faire, un écran qui vous donne tellement d’informations que vous ne savez laquelle choisir entre les multiples températures, le compteur de G (dans tous les sens, vraiment amusant), les quatre modes d’affichage différents du GPS , et j’en passe...

 

Une fois la prise en mains effectuée, on se sent vite à l'aise à son volant, tout est fluide, souple et on attaque de plus en plus. Tout s'accélère sans que rien ne vienne perturber l’apprenti pilote que vous devenez, votre bolide s’adapte à votre conduite automatiquement et tout devient vraiment facile! L'efficacité dont on jouit est exceptionnelle, de la boîte ultra rapide aux 4 roues motrices, du couple omniprésent à la direction précise comme un scalpel Et dire qu’elle pèse près d'une tonne 800! Incroyable.


Le couple délivré par le V6 turbocompressé gomme toute impression de lourdeur et les suspensions conjuguent à merveille confort (oui, oui, un VRAI confort) et efficacité diabolique quand on se prend à enchaîner les virages comme on le ferai dans une spéciale de rallye. Et je vous assure, on s’y croit vite tellement cet engin vous pousse au crime (enfin, moi je dirai plutôt plaisir, mais ce n’est pas politiquement correct)

 

Alors on cherche les défauts. Les places arrières? Elles font plus qu'exister. Le coffre? On y met des bagages sans réfléchir. Diantre, mais elle est pratique en plus! On cherche encore et peut-être le maniement du levier de la boîte de vitesse est perfectible... Mais je vous l'avoue, je chipote.


Reste que cette somme de qualités proprement incroyable vous isole un peu de la route et faire la différence entre notre action derrière le volant et les corrections de la voiture est difficile. Voila peut-être le seul vrai défaut de cette Nissan. Le challenge technologique qu’elle représente et la réussite qu’elle y prouve sont tels qu’elle semble oublier le vecteur essentiel de ce qui nous anime : le ressenti!

Le style, ou plutôt la gueule. Parce qu’elle ne ressemble à aucune autre, déjà par sa hauteur qui la ferait passer pour le monospace des sportives, et par ses arrêtes caractéristiques et tous ces détails qui la rendent différente.


Et par sa facilité de prise en main. Aucune voiture de 500 chevaux et environs ne vous paraîtra aussi facile à conduire, et ce quel que soit l’environnement dans lequel vous évoluerez.


Et pour tout vous dire, le plaisir avec cette GT-R vient de sa capacité à concilier l’inconciliable : puissance et facilité, sport et praticité, haut de gamme et abordable (tout est relatif me direz-vous). Le plaisir par la raison, un vrai tour de force...

 

© Thomas WAELDELE pour Mon Journal Auto – Tous droits réservés

Article de l'essai de la Nissan GT-R en PDF
Si cet article vous a plu, retrouvez-le avec la fiche technique du véhicule au format Adobe Acrobat !
Nissant GT-R.pdf
Document Adobe Acrobat [334.9 KB]

Retrouvez les photos du monstre en cliquant ici !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Thomas WAELDELE "Ph-Auto-Graphe"